09/11/2007

ailleurs

DRAN bzzzzzzzzzz
«Les taupes ne creusent plus sous terre depuis qu’elles ont perdu l’odorat. Elles ont été asphyxiées, coincées dans leurs propres galeries. Leurs museaux ont cessé de s’allonger en boutoir, leurs petits yeux se sont vidés, et leurs ongles tranchants ont été limés jusqu’à entailler les articulations de leurs mains fouisseuses. Les fontaines sont muettes, leurs abajoues sont gonflées, engorgées de pissenlits. Papa et moi sommes morts ici.»

En savoir plus sur le site de Claire Fercak : 20six.fr/clairefercak

Les commentaires sont fermés.