06/05/2008

deux sortes de gens, les femâles et les melles...

Hermaphrodite primordialDes yeux dans le nombril, le sexe dur sort, je sais qu'il n'est pas à moi mais j'urine avec son prépuce, rien n'est à moi. Finalement, je rentre le sexe vidé dans le trou, l'urine coule comme du lait le long des cuisses.

Je suis un hermaphrodite primordial, à tendance grosse fille qui rit peu.
Une indélicatesse bicéphale à rondeurs occulaires qui dit oui à peu, non à peu, rien à tant...
J'y tiens à mon paradoxe, entité gigantesque et unifiée, exponentielle dans la cellule fermée... j'y tiens comme à mon noeud vital (soit le complexe de Moi).
embleme

Les commentaires sont fermés.