30/12/2009

smells like tin spirit

ostrich

c'est à volonté que nous perdons espoir.
c'est à volonté que nous persistons dans l'incommensurable rien.
c'est sans volonté que nous froissons des draps et des nuits.
c'est sans volonté que nous dévissons nos complexes pour revenir au noyau.
c'est à volonté que nous tentons de regarder ce qui sent mieux, là.

c'est en cours, c'est en cours.

Merci à tous ceux qui disent trop ou rien, finalement.

Les commentaires sont fermés.