10/11/2011

enuma elish

Début du texte (tablette I, 1-10) :

« Lorsqu'en haut le ciel n'était pas encore nommé
Qu'en bas la terre n'avait pas de nom [ils n'existaient pas],
Seuls l'Apsû [l'océan d'eau douce] primordial qui engandra les dieux,
Et Tiamat [la mer] qui les enfanta tous,
Mêlaient leurs eaux en un tout.
Nul buisson de roseaux n'était assemblé,
Nulle cannaie n'était visible [la végétation n'existait pas],
Alors qu'aucun des dieux n'était apparu,
N'étant appelé d'un nom, ni pourvu d'un destin,
En leur sein, des dieux furent créés. »

Le couronnement de Marduk (tablette VI, 93-fin) :

« Il érigea un trône royal
Qui dépassait ceux des autres dieux,
Et au milieu de l'Assemblée des dieux,
Anu y installa Marduk.
Les grands dieux, comme un seul,
Exaltèrent les destins de Marduk
Et se prosternèrent devant lui [...].
Ils lui octroyèrentd'exercer la royauté sur les dieux,
Le confirmant dans le Pouvoir absolu
Sur les dieux du ciel et de la terre [...]. »

 

truth.jpg

Les commentaires sont fermés.