06/10/2012

Passe la vitesse, mon amour

il est temps. Je ne conduirai plus le train fantôme, je ne serai plus passagère clandestine, je ne désire plus l'ombre de l'ombre de... puisque c'est le secret qui embellit, je tenterai de passer à la réalité sans jouissance, au quotidien sans brillance, tant pis pour nos lits trempés, nos peaux sacrées et nos sexes synchrones. enfin, je dis tant pis mais ça me crève le ventre. Tu (t'en) doutes?

j'ai 14 ans et 54 ans en même temps.

broken-heart.jpg

Les commentaires sont fermés.