02/01/2014

Hésitations entre

Une destruction incessante de toutes les carapaces dont cherche à se vêtir l’individu.
Rejeter sans cesse toutes les béquilles des espoirs, briser toutes les stables créations des serments, tourmenter sans cesse chacun de ses désirs et n’être jamais assuré de la victoire.

René Daumal, Liberté sans espoir

IMG_6397.JPG

Dans l’art, le désir revient, mais, tout d’abord, c’est le désir d’annuler le temps (d’annuler le désir), alors que, dans le projet, il y avait simplement rejet du désir. Le projet est expressément le fait de l’esclave, c’est le travail et le travail exécuté par qui ne jouit pas du fruit. Dans l’art, l’homme revient à la souveraineté (à l’échéance du désir) et, s’il est d’abord désir d’annuler le désir, à peine est-il parvenu à ses fins qu’il est désir de rallumer le désir.

 

— Georges Bataille, L’Expérience intérieure, 1943/1954

Les commentaires sont fermés.